L’ouvrage est référencé sur le site des PUR. L’introduction et la table des matières sont téléchargeables !

Résumé : « Baiser sans capote, ça vous fait jouir ? » En ce mois de juin 1999, le slogan de l’association Act Up-Paris interpelle les homosexuels au sujet de leurs pratiques de prévention du sida. Au cours des mois précédents, les données épidémiologiques et les constats associatifs se conjuguent pour sonner l’alerte : les pratiques sans préservatif sont en recrudescence dans la communauté homosexuelle. Et pour certains gais la prise de risque est revendiquée, un nouveau phénomène nommé bareback. Mais pourquoi des hommes très informés prennent-ils le risque de s’infecter ou de transmettre le VIH ? Et comment, dès lors, renouveler les discours et les actions de prévention ? Loin d’appeler des réponses apaisées, ces questions vont diviser profondément et durablement le monde de la lutte contre le VIH/sida.

L’étude de ces controverses est au coeur du présent ouvrage. Il s’agit d’apporter un éclairage historique et sociologique sur la fabrication des discours de prévention, et sur la manière dont les acteurs de ces débats ont pensé les situations de risque. Au-delà des controverses publiques, l’analyse des expériences ordinaires de la prévention permet d’envisager comment se façonne la perception du risque VIH parmi les hommes gais. On verra alors dans quelle mesure les accords et les désaccords au sujet de la prévention traduisent des conceptions différentes des relations sociales entre homosexuels. Au fil de l’ouvrage, l’auteur apporte un éclairage original sur les enjeux contemporains de la santé publique.

Gabriel Girard est sociologue, diplômé de l’EHESS (Paris). Ses travaux actuels portent sur les enjeux de la biomédicalisation de la prévention du sida chez les gais, en France et au Québec. Il a co-dirigé avec Fanny Chabrol l’ouvrage collectif VIH-sida. Se confronter au terrain. Expériences et postures de recherche en 2010.